Skip to content Skip to main navigation Skip to footer

Partage d’expériences avec la liste verte de l’UICN en Afrique : La Côte d’Ivoire bénéficie des enseignements tirés au Kenya

Cinq pays africains mettent actuellement en œuvre l’initiative de la liste verte (GL) de l’UICN : Le Kenya a été le pays pilote en 2014, suivi du Bénin en 2016, de la Côte d’Ivoire en 2017, et de Madagascar et du Nigeria en 2018. Afin de construire un réseau de la liste verte en Afrique dédié au partage de solutions de conservation réussies sur tout le continent, il existe un fort besoin de collaboration.

En particulier, coordonner conjointement le travail de tous les partenaires de mise en œuvre, des groupes d’évaluation d’experts africains pour la liste verte (EAGL), des accompagnateurs de la Liste verte et du personnel des aires protégées et conservées, afin de garantir qu’ils fourniront l’expertise et l’expérience appropriées pour l’évaluation et la mise en œuvre de la Liste verte. Le récent atelier de mars visant à partager les leçons apprises au Kenya avec les deux aires protégées engagées dans la liste verte en Côte d’Ivoire est un bon exemple de cette initiative d’harmonisation et de partage des expériences sur les processus de la Liste verte dans toute l’Afrique.

L’atelier a permis aux parcs nationaux de Tai et de Comoe en Côte d’Ivoire d’élaborer un plan d’action pour traiter les indicateurs de la Liste verte qui ne sont pas encore atteints, sur la base des expériences partagées du Kenya. La Côte d’Ivoire est également une étude de cas intéressante qui démontre que les aires protégées engagées dans la mise en œuvre de la norme de la Liste verte peuvent attirer le soutien et le financement de donateurs et/ou de partenaires de la conservation afin d’obtenir le statut de Liste verte de l’UICN.

Revenir au début