Skip to content Skip to main navigation Skip to footer

Contexte et histoire

Objectifs

La Liste verte des aires protégées de l’UICN (Union Internationale pour la Conservation de la Nature) est un nouveau système de certification de la qualité de gestion et de gouvernance des aires protégées, qui repose sur des normes définies à l’échelle internationale.

Cette initiative promeut une approche positive de la conservation, et vise à reconnaître, encourager et valoriser les succès obtenus par les gestionnaires d’aires protégées. Lancée officiellement en 2014 à l’occasion du Congrès mondial des parcs, elle est appelée à devenir une référence mondiale pour l’ensemble de la communauté de la conservation de la nature.

L’objectif principal de la liste verte est de contribuer à faire progresser la qualité de gestion et de gouvernance de l’ensemble des aires protégées à l’échelle mondiale, en valorisant les sites et les pratiques exemplaires.

La liste verte des aires protégées repose sur quatre composantes :

Standards

Répartis dans quatre piliers thématiques (planification robuste, gouvernance équitable, gestion efficace, résultat satisfaisants), ils permettent d’évaluer les moyens mis en oeuvre et les résultats obtenus.

Voir plus

Système d’accréditation

Implique des experts et des organismes indépendants pour garantir la crédibilité du processus d’évaluation.

Voir plus

Procédure de candidature

Plusieurs étapes destinée à apprécier l’éligibilité de chaque candidature et le cas échéant, à fournir un accompagnement technique pour atteindre les standards

Voir plus

Outils de communication

Pour valoriser les lauréats aux échelles nationale et internationale, et de soutenir à long terme les gestionnaires engagés dans la démarche.

Voir plus

Cette initiative volontaire s’inscrit pleinement dans la vision de l’UICN de contribuer à « un monde juste qui conserve et valorise la nature » et soutient les Etats Parties de la Convention sur la diversité biologique dans la mise en œuvre du plan stratégique 2011-2020, en particulier l’objectif n°11 d’Aichi et les engagements du cadre stratégique post-2020.

En s’appuyant sur des standards internationaux de qualité, la liste verte peut également constituer un outil de diagnostic pour mesurer la réalisation d’objectifs et contribuer à faire converger les dispositifs de suivi-évaluation de la gestion.

L’obtention du label est conditionnée par l’atteinte de 17 standards de qualité durant une période d’engagement allant jusqu’à 5 années renouvelables, pendant laquelle le site candidat peut bénéficier d’appuis techniques. Au-delà d’être une labellisation, la liste verte constitue une véritable démarche d’amélioration continue, qui permet de faire progresser la qualité de gestion et de gouvernance des aires protégées à l’échelle mondiale, en valorisant les sites et les pratiques exemplaires. Elle vise donc autant à valoriser les sites les plus performants qu’à aider ceux qui n’atteignent pas les standards de qualité et peuvent recevoir un appui en s’engageant dans la démarche.

Fonctionnement

De nombreux pays engagés

Revenir au début