La Liste verte est une méthodologie et un label fondés sur un standard international de durabilité.

 

Elle constitue un outil de diagnostic pour mesurer la réalisation d’objectifs et contribuer à faire converger les dispositifs de suivi et d’évaluation de la gestion.


La Liste verte s’articule autour de 4 piliers :

Icone.Pilier I..PETIT;png

Pilier I

Bonne gouvernance

 

1.1. Garantir la légitimité et l’expression des opinions

 

1.2. Atteindre la transparence et la responsabilité dans les prises de décision

 

1.3. Permettre la vitalité de la gouvernance et la capacité d’adaptation de la gestion

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pilier II
Conception et planification solides

2.1. Identifier les valeurs principales du site

 

2.2. Concevoir le site pour une conservation à long terme des valeurs principales

 

2.3. Comprendre les menaces et les défis qui affectent les valeurs principales du site

 

2.4. Comprendre le contexte social et économique

 

 

 

 

 

 

 

Pilier III

Gestion efficace


3.1. Développer et mettre en œuvre une stratégie de gestion à long terme

 

3.2. Gérer les conditions écologiques

 

3.3. Gérer dans le contexte social et économique de la région

 

3.4. Gérer les menaces

 

3.5. Appliquer efficacement et équitablement les lois et règlements

 

3.6. Gérer l’accès, l’utilisation des ressources et les visites

 

3.7. Mesurer la réussite

Pilier IV

Conservation réussie


4.1. Démontrer la conservation des valeurs naturelles principales

 

 4.2. Démontrer la conservation des services écosystémiques

 

 4.3. Démontrer la conservation des valeurs culturelles principales

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le trio des piliers Bonne Gouvernance, Conception et de la Planification solides, et Gestion efficace atteste de la réalisation du quatrième pilier : la Conservation réussie.


Chacun des piliers se décline en critères et en indicateurs.


Pour être lauréat, un site doit satisfaire à l’ensemble des 17 critères et des 50 indicateurs associés aux quatre piliers de la Liste verte.


Les critères et indicateurs de la Liste verte 

Pilier I : Bonne Gouvernance

Les sites inscrits sur la Liste verte démontrent une gouvernance efficace et équitable

Critère 1.1

Garantir la légitimité et l'expression des opinions

Critère 1.2

Atteindre la transparence et la responsabilité dans les prises de décision

Critère 1.3

Permettre la vitalité de la gouvernance et la capacité d'adaptation de la gestion

Il existe une gouvernance clairement définie, légitime, équitable et fonctionnelle via laquelle les intérêts de la société civile, des ayants-droits sont équitablement représentés et traités, y compris ceux relatifs à l’établissement et la désignation du site.

Les modalités de gouvernance et les processus décisionnels sont transparents et communiqués de manière approprié, et les responsabilités pour la mise en œuvre sont claires, y compris un processus facilement accessible pour identifier, entendre et résoudre les plaintes, différends ou griefs.

La planification et la gestion sont fondées sur les meilleures connaissances disponibles du contexte social et écologique du site. Un cadre de gestion adaptative est mise en oeuvre afin que les prises de décisions puissent être anticipées, servir d’enseignement et s’adapter au changement.

Pilier II : Conception et Planification solides

Les sites inscrits sur la Liste verte ont des buts et des objectifs clairs et à long terme,  qui reposent sur une compréhension solide de leurs valeurs et de leur contexte naturels, culturels et socio-économiques

Critère 2.1

Identifier les valeurs principales du site

Critère 2.2

Concevoir le site pour une conservation à long terme des valeurs principales

Critère 2.3

Comprendre les menaces et les défis qui affectent les principales valeurs du site

Critère 2.4

Comprendre le contexte social et économique

Les valeurs principales du site pour la conservation de la nature ainsi que les services écosystémiques et les valeurs culturelles associés sont identifiés et compris.

La conception du site dans le contexte de son paysage terrestre / marin soutient le maintien à long terme des valeurs principales du site.

Les menaces et les défis auxquels sont confrontées les valeurs principales du site sont décrits de manière suffisamment détaillée pour qu’une planification et une gestion efficaces puissent y apporter une réponse.

Le contexte social et économique du site, y compris les impacts sociaux et économiques positifs et négatifs de sa gestion, est compris et est reflété dans les buts et objectifs de la gestion.

Pilier III : Gestion efficace

   Les sites inscrits sur la Liste verte sont gérés efficacement

Critère 3.1

Développer et mettre en oeuvre une stratégie de gestion à long terme

Critère 3.2

Gérer les conditions écologiques

Critère 3.3

Gérer dans le contexte social et économique e la région

Critère 3.4

Gérer les menaces

Critère 3.5

Appliquer efficacement et équitablement les lois et réglements

Critère 3.6

Gérer l'accès, l'utilisation des ressources et les visites

Critère 3.7

Mesurer la réussite

Les site a une stratégie à long terme qui fournit une explication claire de tous les buts et objectifs de la gestion, incluant explicitement la conservation des valeurs principales du site et la réalisation de ses buts et de ses objectifs sociaux et économiques. Ceci est reflété dans un plan de gestion à jour ou son équivalent fonctionnel.

Le site peut clairement démontrer que les caractéristiques et les processus écologiques sont gérés pour maintenir les valeurs naturelles, les services écosystémiques et les valeurs culturelles associés les plus importants du site.

Le site peut clairement démontrer qu’il tient compte du contexte social et économique du site et des intérêts des ayants-droits et des parties prenantes, et qu’il les implique de manière appropriée. Les avantages sociaux et économiques de l’aire sont reconnus, promus et sont maintenus, d’une manière compatible avec le maintient des valeurs naturelles principales du site et des services écosystémiques et des valeurs culturelles associés.

Les menaces sont gérées de manière active et efficace, de sorte que leurs impacts ne compromettent pas le maintien des valeurs principales du site ni la réalisation de ses buts et de ses objectifs.

Les lois, les règlements et les restrictions appropriées sont appliquées de manière équitable et efficace dans tous les aspects de la gestion et des activités de l’aire protégée.

Les activités sur le site sont compatibles avec la réalisation de ses buts et de ses objectifs de conservation et les soutiennent, satisfont aux besoins des utilisateurs, et sont correctement réglementées. Lorsque cela est permis, la gestion du tourisme et des visiteurs est compatible avec l’accomplissement des buts et des objectifs de conservation du site et les soutient.

Le suivi, l’évaluation et l’apprentissage fournissent une base objective pour mesurer la réussite à travers l’établissement de seuils de conservation des valeurs principales du site. 

Pilier IV : Conservation réussie

Les sites inscrits sur la Liste verte démontrent une conservation réussie et à long terme des valeurs naturelles principales ainsi que des services écosystémiques et des valeurs culturelles associés, ce qui contribue de manière appropriée à la réalisation des buts sociaux et économiques

Critère 4.1

Démontrer la conservation des valeurs naturelles principales

Critère 4.2

Démontrer la conservation des services écosystémiques associés

Critère 3.3

Démontrer la conservation des valeurs culturelles principales

Le site atteint ou dépasse les objectifs fixés pour la conservation des valeurs naturelles principales.

Le site atteint ou dépasse les objectifs fixés pour la conservation des services écosystémiques.

Le site atteint ou dépasse les objectifs fixés pour la conservation des valeurs culturelles.

Les critères de candidature

Toute aire protégée ou conservée quel que soit son statut de gestion et de gouvernance, sa superficie et sa situation géographique est libre de candidater à la Liste verte.

 

Pour envisager une candidature, le site candidat doit s’assurer que :

 

  • La structure de gouvernance du site est clairement définie et documentée

 

  • Le site répond à la définition de l’UICN d’une aire protégée et/ou est reconnu comme une aire conservée

 

  • L’aire protégée ou conservée est enregistrée dans la Base de données mondiale des aires protégées et une catégorie de gestion UICN lui a été attribuée

 

  • Il existe un plan de gestion en cours de mise en œuvre

 

  • Les lois et la réglementation concernant l’utilisation de l’aire protégée ou conservée sont publiquement accessibles à la société civile, aux parties prenantes et aux ayants droits