Le troisième pilier de la Liste verte se décline en 20 indicateurs :

Critère 3.1

Développer et mettre en œuvre une stratégie de gestion à long terme

Critère 3.2

Gérer dans le contexte social et économique de la région

Critère 3.3

Permettre la vitalité de la gouvernance et la capacité d'adaptation de la gestion

Critère 3.4

Gérer les menaces

Critère 3.5

Appliquer efficacement et équitablement les lois et réglements

Critère 3.6

Gérer l'accès, l'utilisation des ressources et les visites

Critère 3.7

Mesurer la réussite

Ind. 3.1.1. Un document de gestion en cours décrit les objectifs de gestion pour mener à bien la gestion des valeurs naturelles et les objectifs sociaux et/ou économiques, quand c’est pertinent, et détaille comment ces objectifs pourront être réalisés (stratégies et activités de gestion pour atteindre ces buts et objectifs sur le long terme, liste des activités autorisées et interdites au sein du périmètre de l’aire protégée et, des restrictions de zonage ou temporelles / spatiales sur l’accès ou l’utilisation du site).

Ind. 3.1.2. Les activités de gestion, les politiques, les lois et les règlements sont mis en œuvre et sont conformes au plan de gestion (ou l’équivalent).

Ind. 3.1.3. L’équipement et les infrastructures sont disponibles, accessibles au personnel et adaptés pour mener à bien la gestion. L’équipement et les infrastructures sont bien entretenus et régulièrement remplacés.

Ind. 3.1.4. Le personnel est approprié et en nombre suffisant pour gérer l’aire protégée de manière efficace. Le personnel est apte et suit régulièrement des formations pour mener à bien les activités de gestion. La sécurité et le bien-être du personnel sont assurés.

Ind. 3.1.5. Les efforts de gestion soutiennent l’équité, y compris l’équité entre les sexes, liée à la gestion du site.

Ind. 3.1.6. Les contraintes financières ne menacent pas la capacité de la direction à atteindre les objectifs du site.

Ind. 3.2.1. Les stratégies et actions, pour maintenir les processus écosystémiques, y compris les perturbations naturelles, pour maintenir ou améliorer les valeurs principales, sont identifiées dans un plan de gestion, une stratégie locale/régionale, ou tout autre document équivalent et sont mises en œuvre dans le programme de travail de l’aire protégée ou dans un plan opérationnel.

Ind. 3.2.2. L’aire protégée peut justifier que les activités de gestion relatives aux valeurs naturelles sont bien mises en œuvre et suffisantes pour le maintien des valeurs naturelles principales et des processus écologiques.

Ind. 3.3.1. Le contexte social, économique et culturel de l’aire protégée a été intégré dans la gestion du site, et il est fondé sur les buts et objectifs sociaux, économiques et culturels définis dans le critère 2.4.

Ind. 3.3.2. Les possibilités de renforcer l’intérêt social, économique et culturel de l’aire protégée pour les communautés locales (lorsque cela est compatible avec la conservation des valeurs principales du site) sont considérées lors de la révision du plan de gestion (ou tout autre document équivalent) et à travers le processus de gouvernance, de gestion et de planification adaptative.

Ind. 3.4.1. Le plan de gestion ou document équivalent précise et met en oeuvre (programmes de travail) les mesures de gestion des menaces, incluant les menaces à long terme et les menaces externes.

Ind. 3.5.1. Un système de surveillance et de patrouille, quand c’est nécessaire, est mis en place efficacement avec des ressources suffisantes et des procédures opérationnelles efficaces.

Ind. 3.5.2. Le régime de sanction existe et est appliqué.

Ind. 3.5.3. Les lois et la réglementation concernant l’utilisation de l’aire protégée sont publiquement accessibles à la société civile, aux parties prenantes et aux ayants droits.

Ind. 3.6.1. Les types et les niveaux d’activités permises sont clairement décrits, et sont compatibles avec l’atteinte des objectifs de conservation des valeurs naturelles, des services écosystémiques associés et des valeurs culturelles de l’aire protégée.

Ind. 3.6.2. Lorsque des activités sont autorisées : 

• Les usages sont gérés afin de minimiser les impacts sur les valeurs naturelles et culturelles de l’aire protégée (ex. à travers les permis délivrés, la conception, le contrôle aux accès, l’éducation). 

• La gestion de l’aire protégée vise à répondre aux besoins des usagers, seulement si c’est compatible avec les objectifs de conservation et/ou sociaux de l’aire protégée. 

• Toute restriction sur les usages est clairement justifiée par rapport à l’atteinte des objectifs de conservation et/ou sociaux de l’aire protégée.

Ind. 3.6.3. La nature et le niveau de l’accès autorisé pour les visiteurs sont clairement décrits, et sont compatibles avec l’atteinte des objectifs de conservation et sociaux.

Ind. 3.6.4. Quand l’accès aux visiteurs est permis :

• Les impacts des visiteurs sont gérés afin de minimiser les dommages sur les valeurs naturelles et culturelles de l’aire protégée, et dans la mesure du possible, sur les services écosystémiques associés

• Il n’existe pas d’indice que la présence ou les pratiques des visiteurs constituent une menace significative concernant les objectifs que l’aire protégée doit atteindre.

• Les services et installations prévus pour les visiteurs sont appropriés aux caractéristiques, valeurs et utilisations de l’aire protégée.

• Les services et installations pour les visiteurs respectent des normes de sécurité précises.

• Les services et installations pour les visiteurs respectent les normes relatives au développement durable.

• Les services de vulgarisation, d’éducation et d’information répondent aux besoins des visiteurs (ex. les besoins des différents publics, l’âge des groupes, etc…).                  

• Les activités touristiques et de loisirs au sein de l’aire protégée est gérée afin d’atteindre les objectifs sociaux et environnementaux.

• Les besoins des personnes handicapées sont considérés et pris en compte.

Ind. 3.7.1. Un système de suivi est en place pour chacune des grandes valeurs de site identifiées dans le Critère 2.1 et un ensemble d’indicateurs a été défini et documenté, ce qui fournit une base objective pour déterminer si la valeur associée est protégée avec succès.

Ind. 3.7.2. Un seuil de performance a été déterminé pour chaque indicateur, qui, s’il est atteint, démontre objectivement la conservation de la valeur principale associée.  Le cas échéant, la détermination du seuil peut inclure l’évaluation de l’impact sur la conservation en fonction de la variation des principales valeurs sur une période donnée.